Cuisson à la couvée, méthode ancestrale !

En 1912 , Mme Augusta Moll-Weiss nous apprend dans son ouvrage « La Cuisine Rationnelle des Malades et des Bien portants » que :

« la véritable marmite norvégienne se compose d’une caisse absolument étanche, capitonnée de feutre, dans laquelle est placé un récipient de fonte ou de fer émaillé » 

Nous apprenons aussi dans cet ouvrage qu’un modèle appelé la « Marmite populaire » a été réalisé industriellement à destination des Grands Magasins du Louvre.

                                                                                                                   

Plus d’un siècle après, les modes ont évoluées mais le concept est toujours le même. 

Le concept Ecocotte

Concevoir un « récipient isolant » pour placer une cocotte afin de lui permettre d’y finir tranquillement sa cuisson tout en préservant les nutriments, vitamines, saveurs…

Je vais laisser de côté la caisse en bois pour un modèle plus léger qui soit transportable.

Le capitonnage en feutre c’est plus trop à la mode mais la laine de mouton reste un très bon isolant (Conductivité thermique : 0.042 W/(m.k) pour les puristes 😉 ) … piste à creuser.
Certes je ne vais pas réinventer la poudre mais je vais m’efforcer de proposer un produit tout aussi efficace que polyvalent ou eco-responsable ! 

Laisser un commentaire